Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 11:21

Oui, vraiment très pâles !

anelkaka.jpg

La France a été humiliée sur le terrain par un Mexique bien plus tranchant et qui avait bien plus envie de gagner la partie; pour preuve les renforts offensifs insufflés par le coach mexicain pendant que Domenech s'entêtait dans ses bévues laissant ses joueurs amorphes sur le terrain. Mais à l'humiliation du terrain, les Bleus ont ajouté celle des vestiaires !

 

C'est une phrase élégante et distinguée de Nicolas Anelka qui semble avoir mis le feu aux poudres. Mais cette poudre était prête à exploser depuis bien longtemps en fait... La France est là par hasard, son parcours de qualification était chaotique et s'est soldé par une triste prestation et un goal honteux qui les a propulsé contre toute logique en Afrique du Sud. Ensuite, on a davantage parlé des Bleus pour les frasques sexuelles de certains d'entre eux que pour la qualité de la préparation de la Coupe du Monde. Ajoutons à cela un entraîneur décrié, à raison, par la presse, certains joueurs et beaucoup de supporters, la poudrière était prête à entrer en action. Elle l'a fait à l'issue de la prestation pitoyable contre le Mexique !

 

Pitoyable, c'est le mot qui résume le mieux cette équipe de France ! Nombreux ont été ceux à croire que les Bleus avaient du talent parce que c'était les Bleus justement. Mais cette génération là n'a pas le talent de celle de 1998-2000 ni même de celle de 1982-1984. Imaginer qu'Anelka, Evra, Gourcuff, Toulalan ou autre Ribery ont le talent de Zidane, Barthez, Thuram ou Platini, Giresse et Trésor c'est n'y rien connaître en football. Ils n'en n'ont pas le quart de la moitié du talent ! En plus, ils sont entraînés par une clinche qui a réussi, par la grâce des héros de 1998 vieillissants, à amener la France en Finale de la Coupe du Monde 2006....

 

Les propos d'Anelka, s'ils ont été dits mais je n'en doute pas, sont inexcusables même s'ils ont été dit sous le coup de la colère. Il faut croire qu'ne équipe de france on ne sait pas se maîtriser, Zidane assène des coups de boule en finale d'une Coupe du Monde, Anelka assène des insultes graves après une défaite... Il y a un problème sérieux ! Un sophrologue serait opportun en équipe de France, ce serait même la meilleure des recrues possibles pour cette équipe ! Anelka n'en n'est pas à son coup d'essai, déja en 2003, il s'en était pris à Jacques Santini, alors sélectionneur de la France, qui ne l'avait pas retenu. "Je n'ai pas besoin de l'équipe de Fance. Qu'il s'agenouille devant moi, s'excuse d'abord et après je réfléchirai"(1) avait-il déclarer à l'encontre de Santini dans une interview. Par delà l'évidence que l'on puisse douter qu'Anelka sache réfléchir, il convient de mettre en avant l'outrecuidance de cet homme. Pour qui se prend-t-il de réclamer la génuflexion, signe d'asservissement, d'un autre homme devant lui ? Je déteste ce type, riche à millions, et qui se comporte comme un gamin de banlieue difficile...

 

Le problème de cette équipe de France est son côté bling-bling ! Les joueurs se la jouent star et people, se croient intouchables et se permettent tout. Pour ces joueurs, le football est secondaire, paraître leur semble plus important. Et puis, il y a la pub... Depuis plusieurs semaines, on voit les Bleus partout dans les campagne pour leurs sponsors. Ils apparaissent dans des spots publicitaires (ndlr Quick a décidé de retiré sa campagne de pub dans laquelle apparait Anelka en guise de sanction à l'encontre des déclarations du joueur qui ne correspondent pas à l'image que veut donner le fast-food) qui ont été chronophages mais probalement rémunérateurs. Il faut bien le dire, les Bleux sont plus productifs dans la pub que sur le terrain !

 

Enfin, il reste une maigre chance à la France de sauver son Mondial et de se qualifier pour les huitièmes de finale. Pour cela, il faudra battre l'Afrique du Sud et espérer que l'Uruguay et le Mexique, qu'un nul enverrait tous les deux au tour suivant, décident de jouer le jeu jusqu'au bout. Objectivement, je ne vois pas les deux pays sud-américains prendre le risque de perdre un passage en huitième de finale pour essayer de se battre alors qu'ils savent que le match nul sera suffisant aux deux... Mais, si d'aventure (ou par miracle) la France parvenait à se qualifier pour les huitièmes de finale, alors là un autre Mondial débuterait et la France pourrait nous montrer qu'elle n'est pas aussi pâle qu'elle l'a été depuis plusieurs mois. Les Bleus en ont-ils envie, c'est une autre histoire...

 

----

(1) Ils l'ont dit, ils l'ont fait. In L'equipe, 20 juin 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires