Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 15:22

Une soirée sur X-Factor c'est pas une soirée perdue... mais presque !

xxx.jpgJe me suis fendu hier d’une soirée télé-réalité… Comme quoi tout arrive ! Mais j’avais envie de voir ce que pouvait donner le premier direct de l’émission X-Factor. Après tout, j’ai aussi sacrifié l’une ou l’autre soirée à la Star Academy et à La Nouvelle Star ; pour connaître le goût de la merde, il faut goûter de la merde ! C’est sans grand espoir de qualité que je me suis assis devant ma télé car sans espoir on n’est jamais déçu… J’ai découvert le jury qui, comme tous les jurys de ce genre d’émission, me parait formaté. Je me demande parfois jusqu’à quel point leurs remarques et leurs commentaires ne sont pas écrits à l’avance, un peu comme dans Vidéo Gag. Mais ici, il y a une dimension supplémentaire, on dirait qu’une compétition s’est installée aussi entre les membres de ce jury. Forcément puisque ce sont eux qui ont choisi les différents candidats de chaque catégorie. Disons-le, s’ils ont retenu les meilleurs de chaque catégorie, cela ne devait pas voler bien haut au départ ! Alors, pour le plaisir, voici le fond de ma pensée sur cette soirée et son déroulement.

 

Après une entrée tonitruante du jury présenté par l’inénarrable Alexandre Devoise, toujours aussi niais, sur fond de Carmina Burana – c’est d’un original ! – on a droit à la foule en délire qui attend impatiemment ces neufs chanteurs comme s’ils étaient des vedettes alors que, finalement, ils ne sont rien ! Les premières à se jeter dans l’arène sont trois filles qui ont baptisé leur groupe Character Soul et à propos desquelles Cerrone ne tarit pas d’éloge. «Un vrai groupe de femmes comme il n’y en a pas en France» dit-il. Cerrone, leur cicérone, leur a choisi It’s raining men pour cette première prestation en condition de scène. Un choix bateau duquel elles ne se sortent pas trop mal mais la qualité est franchement inégale dans ce groupe. Une des trois est nettement meilleure que les deux autres… Mais enfin, l’entrée en matière de l’émission n’est pas mauvaise. Ceci dit, on ne reste pas dans le même ton ! Le candidat suivant fait partie des moins de 25 ans et on a l’impression qu’il fait mouiller sa culotte à Julie Zenatti, la marraine de cette catégorie. Il est Namurois et passionné de rugby ou de foot américain et s’appelle Guillaume. On voit surtout débarquer un bucheron, vague ressemblance avec Roch Voisine, qui massacre sans émotion une chanson pleine d’émotion de Bruel… A oublier ! Place à une dame plus âgée, Annie, qui émarge forcément à la catégorie des plus de 25 ans. L’effet Susan Boyle, elle a une bonne voix mais une image pas vraiment télégénique. Alain Lanty propose de lui faire chanter The winner takes it all d’Abba. Le mauvais choix par excellence car c’est une chanson qu’on ne s’approprie pas ! Elle a été écrite par Bjorn Ulvaeus pour Agnetha Faltskog et est relative à leur divorce… Personne d’autre qu’Agnetha ne peut chanter cette chanson avec l’émotion qu’elle doit contenir pour être crédible. Personne d’autres et certainement pas la pauvre Annie qui ne doit même pas savoir ce qu’elle chante… Dommage ! Dans X-Factor comme dans toutes les émissions de chant, les producteurs et le jurys devraient se rendre compte que beaucoup de chansons ont une vraie histoire, qu’elles ont été écrites par des artistes qui ont puisé dans leur vie et que n’importe qui ne peut chanter n’importe qu’elle chanson…

 

Deuxième groupe de la soirée : Basilic ! Il se lance dans une interprétation de Don’t stop me now de Queen. Pas facile du tout ! Je n’ai qu’un mot pour définir ce que j’ai vu : exceptionnel ! Je ne croyais pas dire ça un jour d’artistes de la télé-réalité… J’avais déjà du admettre que Julien Doré avait vraiment du talent mais le chanteur de Basilic en a encore dix fois plus. Le groupe est très bon, son chanteur est phénoménal. Le meilleur compliment que je puisse lui faire : il aurait mérité d’être anglais tant il est dans son élément avec la pop anglaise ! Rien que pour ces trois minutes de pur bonheur, cela valait la peine que je passe ma soirée sur X-Factor. Merci Basilic… Ce moment de bonheur intense est pourtant vite retombé. La candidate suivante, catégorie des moins de 25 ans, s’appelle Cyrielle. On lui impose I kissed a girl de Katty Perry mais on lui dit qu’elle doit faire preuve d’autodérision… Alors elle sourit sans cesse de façon un peu figée. Ce n’est pas ça l’autodérision. Elle n’est pas vraiment mauvaise, non, mais elle manque cruellement de naturel cette fille. Elle fera partie des deux candidats non qualifiés par le public. La suite est pire ! Cécile représente la catégorie des plus de 25 ans. Elle entonne une chanson d’Amel Bent… C’est ennuyeux à mourir ! D’ailleurs Cerrone ne se prive pas de lui dire qu’elle est un ton en dessous des autres candidats. C’est plusieurs tons en dessous, Marc ! C’est franchement mauvais, erreur de casting sérieuse pour Alain Lanty. Il s’est déjà planté sur le choix de la chanson de sa première candidate… Même le public ne s’y est pas trompé, la pauvre Cécile est parmi les deux candidats éliminables !

 

Gauthier Dymon & Flo est un groupe surprenant. On a l’impression qu’ils sont trois quand Devoise parle d’eux tant il marque l’espace entre Gauthier et Dymon… Gauthier, Dymon & Flo… Mais non, ils ne sont que deux Gauthier Dymon et Flo. Ils sont décalés et Cerrone leur a imposé Vous les femmes de Julio Iglesias. Avec un petit air de dilettante, ils s’en sortent pas mal du tout. Pour moi, la deuxième révélation de la soirée. Un des pires moments de la soirée s’annonce avec la benjamine de l’émission. Marie a 17 ans et Julie Zenatti nous promet une chanteuse exceptionnelle. Elle lui a choisi Without You de Mariah Carey. Erreur Madame Zenatti cette chanson n’est pas de Mariah Carey mais bien du groupe Anglais Badfinger. Elle a été popularisée par Nilsson en 1971 et reprise, entre autres, par Mariah Carey. Mais dire que Without You est une chanson de Mariah Carey est une hérésie… Shirley Bassey, Chris de Burgh ou même le groupe clone d’Abba, Brotherhood of Man, ont aussi repris cette chanson sans qu’on ne la leur attribue. A la limite, s’il fallait l’attribuer à quelqu’un d’autre qu’à Badfinger, ce serait éventuellement à Nilsson qui en a fiat un tube dans les années ’60 mais certainement pas à Mariah Carey. Without You est une chanson déchirante qui n’a pas besoin d’être gueulée pour être belle. Mariah Carey l’a hurlée mais elle pouvait se le permettre… Marie l’a hurlée mais elle ne pouvait pas se le permettre. Elle a chanté faux, elle était à côté de ses émotions. Mais le jury a trouvé ça bon !!! Pourquoi y a-t-il toujours un candidat avec lequel le jury perd toute notion de réalisme ? Marie a été mauvaise hier soir et on l’a trouvée bonne ! Si j’avais du en éliminer une, c’eut été elle tout de suite et sans hésiter… Mais c’est vrai qu’elle à 17 ans (jouons sur le pathos !), qu’elle est télégénique (jouons sur le physique !) et qu’elle a tout d’une gagnante formatée potentielle. Alors, faisons croire au public qu’elle a du talent… Si Cerrone, Lanty et Zenatti disent qu’elle est talentueuse alors elle doit l’être. Ben non !

 

Reste le dernier candidat, catégorie plus de 25 ans, Sébastien à qui l’ami Lanty propose de chanter L’envie d’aimer vous savez cette chanson mièvre de Daniel Levy avec ce le refrain énervant «Ce sera nous dès demain»… Je ne sais pas si ce sera nous dès demain mais, en tous cas, la version de Sébastien donnait envie de crier c’est mou dès ce soir. Un chanteur banal avec une chanson banale… On s’ennuie encore à mourir ! Voila, le tour de chant est terminé, le public a dépensé son pognon pour voter pour son favori… Un favori qui n’est pas forcément le meilleur mais c’est le propre de la télé-réalité que de faire émerger, sur base du goût de chiotte du public, des chanteurs qui ne sont pas forcément les meilleurs. Devoise fait son Devoise et au terme d’un suspense de comptoir annonce le nom de ceux qui sont qualifiés. Ne restent finalement que Cyrielle et Cécile qui doivent proposer une nouvelle chanson, de leur choix cette fois, pour convaincre le jury. Cyrielle est nettement meilleure, c’est évident mais, en toute logique, Alain Lanty vote pour Cécile, sa candidate. Julie Zenatti vote aussi pour sa candidate et c’est Cerrone qui a le choix final. Logique avec lui, il avait dit à Cécile qu’elle était un ton en dessous des autres, il décide donc de l’éliminer.

 

Et si on jugeait les jurés ?

 

Je dois dire que rien que pour cette prestation exceptionnelle de Basilic je ne peux pas regretter ma soirée. Mais dans l’ensemble, les candidats ne sont pas terribles finalement : un groupe inégal, des tueurs d’émotions, une brailleuse adolescente, une Susan Boyle made in Marseille, une rockeuse formatée en manque de naturel, un chanteur ennuyeux et, quand même, un groupe un peu décalé mais valable puis, surtout, Basilic qui survole ce microcosme. C’est à se demander comment Basilic n’a pas encore été découvert et ce qu’il fait là au milieu des ces autres un peu à l’image d’un Louis d’or perdu dans des pièces de 1 cent… Mais si tous ces chanteurs sont là c’est à cause des choix posés par les trois membres du jury qui leur servent aussi, et avant tout de coach… un mot décidément bien à la mode de nos jours. Je pensais que l’on ne pouvait pas, déontologiquement, être juge et partie mais X-Factor prouve que si, à condition évidemment de ne pas être à cheval sur la déontologie ! Alors jugeons un peu ces trois coach/jurés sur base des candidats qu’ils ont choisi d’amener sur ce plateau de télé-réalité.

 

Julie Zenatti : elle a amené la rockeuse formatée, l’ado brailleuse et l’ersatz de bucheron canadien. Ses choix de chansons pour ses candidats étaient ratés et elle attribue à Mariah Carey une chanson qui ne lui appartient pas… Pas terrible !

 

Alain Lanty : le pire coach des trois. Une candidate franchement mauvaise (et d’ailleurs première éliminée), un très mauvais choix de chanson pour une candidate qui a une voix potentielle et un candidat ennuyeux à mourir. Franchement, Monsieur Lanty, contentez-vous d’écrire des chansons, il parait que vous en écrivîtes de très belles… et vous remarquerez que j’ai utilisé une conjugaison au passé !

 

Marc Cerrone : celui qui a la carrière la plus riche est aussi celui qui amena le meilleur matériel sur scène. Des trois groupes qu’il a retenu le premier, Character Soul, est valable, le second, Gauhtier Dymon & Flo, est original et bon, et le troisième, Basilic, est exceptionnel… Cerrone a, semble-t-il, autant de talent pour les futs que pour la découverte de jeunes artistes.

 

Il ne me reste plus qu’à espérer que Basilic triomphera de ce X-Factor mais, souvent, en télé-réalité ce n’est pas le meilleur qui gagne même quand ce meilleur thésaurise sur lui bien plus de talent que n’en possède l’ensemble des autres candidats réunis …

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires