Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:42

17 avril 1961, la CIA prend une gifle dans la Baie des Cochons

cochons.jpgEn janvier 1959, Fidel Castro prenait le pouvoir à Cuba en renversant Fulgencio Batista, au grand dam des Etats-Unis. En effet, le militaire déchu était proche de l’Oncle Sam tandis qu’avec Castro la Maison Blanchevoit le communisme se rapprocher de ses côtes, à moins de 150 kilomètres. Le pays ressent toujours quelques effluves de maccarthysme (1950-1956) et voila qu’un régime communiste pur et dur s’installe dans un pays voisin avec pour seule barrière réelle un bout d’Atlantique dans le détroit de Floride… Aussi l’Administration Eisenhower imagine-t-elle un plan d’action afin de renverser le jeune pouvoir cubain en place. Concrètement, il s’agit de recruter plusieurs centaines de mercenaires cubains, pro-Batista et exilé aux Etats-Unis, de les former aux techniques d’invasion militaire et de les renvoyer à Cuba pour mener à bien un coup d’état. La CIA prend en charge le recrutement et l’entrainement de ces mercenaires ; ils sont à peu près 1400 et sont baptisés Brigade 2506. La formation prend du temps et, le 8 novembre 1960, John Fitzgerald Kennedy accède au pouvoir en battant Richard Nixon lors d’un scrutin présidentiel auquel Eisenhower ne peut pas prendre part car il vient d’effectuer deux mandats consécutifs. Le projet de renversement à Cuba initié par le Républicain Ike sera-t-il mené à terme par le Démocrate JFK ? En pleine guerre froide, alors que les relations entre les Etats-Unis et l’URSS sont tendues à l’extrême et que le dialogue est rompu entre la Maison-Blanche et le Kremlin depuis mai 1960 lorsque qu’un avion de reconnaissance américain U2 est abattu dans l’espace aérien soviétique, Kennedy choisit de poursuivre le dessein de son prédécesseur…

L’objectif de cette attaque est de faire entrer les mercenaires par le sud de l’île, à l’opposé de la Havane afin de sécuriser une colline sur laquelle pourrait s’installer un gouvernement provisoire qui, une fois en place, demanderait l’aide militaire officielle des Etats-Unis pour déloger la dictature communiste de Castro. L’endroit choisi pour le débarquement est la Baie des Cochons sur la côté méridionale de Cuba, à 200 kilomètres de La Havane. Il s’agit d’une zone marécageuse à l’ouest de Cienfuegos, ville reconnue comme l’une des perles des Caraïbes. L’opération est planifiée pour le printemps 1961 ! Le 15 avril six bombardiers américains repeint aux couleurs cubaines (ndlr alors que c’est totalement interdit par les conventions militaires internationales) bombardent les bases aériennes de La Havane et de Santiago détruisant une très grande partie de l’aviation cubaine alors au sol et plusieurs avions civils. A l’issue de ce bombardement, il ne reste à Cuba que neuf avions militaires opérationnels. Ils ont échappés à la destruction car ils étaient en mission d’entrainement lors du passage des B26 américains… Le lendemain, Cuba enterre ses morts. Fidel Castro, outré par l’attaque, compare ce bombardement à l’attaque de Pearl Harbour dont avaient été victimes les Américains vingt ans plus tôt. Castro imagine que cette action n’est pas un geste terroriste isolé aussi met-ils ses troupes sur le qui-vive. Durant la nuit du 16 au 17 avril, les 1400 mercenaires entraînés par la CIA débarquent sur deux plages de la Baie des Cochons ; en mer plusieurs navires de guerre US mais aussi des cargos civils sont à l’affut de la réussite de l’opération pour consolider l’installation du fameux gouvernement cubain provisoire qui doit être installé…

Mais, bien renseigné par le KGB, Castro avait pu prévoir l’invasion. Les neuf avions restant, les troupes d’infanterie mais aussi la population civile cubaine parviennent à contrecarrer les plans de la CIA. Deux jours durant les combats font rage et, finalement, les mercenaires déposent les armes après avoir perdu une centaine des leurs. Les pertes cubaines sont importantes aussi, quelque 160 hommes dont plusieurs civils. Le débarquement dans la Baie des Cochons est une déroute totale. De nombreux gouvernements internationaux condamnent cette action militaire que Kennedy est contraint d’assumer. Il est en place depuis trois mois et voit déjà son image ternie par la Baie des Cochons. La crédibilité des Etats-Unis est entamée aux yeux des observateurs internationaux. Cuba, pour sa part, profite de cette tentative de putsch pour se rapprocher encore de Moscou afin d’avoir des garanties de sécurité. En mai 1962, soit à peine plus d’un an après les événements, Nikita Khrouchtchev envoie 50.000 soldats soviétiques, quatre sous-marins et 36 missiles nucléaires à Cuba afin de prévenir toute nouvelle forme d’attaque américaine. C’est le début de la Crise des Missiles de Cuba, un autre moment important de tension dans le Guerre Froide…



Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires