Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 13:53

Série de l’été – Le Gois, passage fatal à Zülle, 5 juillet 1999.

 

tdf05.jpgLe Tour de France 1999 est très attendu, d’aucuns doutent qu’il puisse se relever du séisme qui l’a frappé l’année précédente. En effet, la fameuse Affaire Festina, qui toucha aussi l’équipe TVM et d’autres formations, est encore toute fraîche dans les mémoires. Au départ de cette édition, il n’y a aucun ancien vainqueur. Pantani, qui avait remporté le sulfureux Tour 1998, est sous le coup d’une suspension pour un hématocrite trop élevé, Ullrich est hors forme, Riis vient d’annoncer sa retraite suite à une chute très dure au Tour de Suisse et Indurain a mis fin à sa carrière en 1996… Bref, le Tour de France 1999 s’annonce plutôt ouvert et bien malin qui peut en donner le vainqueur. Il y a bien quelques favoris qui se dégagent comme Bobby Jullich (Cofidis), sur le podium en 1998, Fernando Escartin (Kelme) ou Laurent Dufaux (Saeco), deux habitués du top10 qui pourraient profiter de l’absence des cadors pour enfin s’imposer, le champion du monde Abraham Olano (Once) qui n’a pourtant guère brillé depuis l’entame de la saison ou encore Alex Zülle (Banesto) qui n’a jamais confirmé réellement les espoirs placé en lui sur la Grande Bouclemalgré une deuxième place en 1995. En outre, le grand Suisse faisait partie de la formation Festina (tout comme Dufaux) exclue l’année précédente. Mais Zülle a purgé sa suspension et peut tout a fait être au départ. A l’inverse de Richard Virenque qui s’embourbe dans ses mensonges et qui nie toujours avoir été dopé en 1998. ASO ne souhaite pas le voir au départ mais l’Union Cycliste Internationale l’impose car aucune sanction n’est retenue contre lui. Ce qui embête les patrons du Tour est, surtout, que dans cette édition sans super favori, Virenque ne parvienne à l’emporter… Enfin, au rayon des vainqueurs potentiels, certains pointent également le revenant Lance Armstrong qui a terminé quatrième de la Vuelta 98 après avoir vaincu un cancer des testicules.

 

Pour qui sonne Le Gois ?

 

Le départ est donné au Puy du Fou et Lance Armstrong surprend tout le monde en remportant le prologue. Il devance Alex Zülle de 7 secondes et Olano de 11… Zülle se dit que, peut-être, son heure est venue. Il a disputé le Tour d’Italie, en mai, où il a remporté trois étapes dont deux contre la montre et une étape de montagne. Mais, s’il a porté le maillot rose pendant 12 jours, le Suisse s’est surtout effondré dans l’étape montagneuse de Selva où il perdit plus de 20 minutes sur Pantani, futur vainqueur de ce Giro. Et pourtant, le grand Suisse à Lunettes est optimiste ; un optimisme qui va pourtant rapidement voler en éclat… Après la première étape en terre vendéenne promise aux sprinteurs et remportée par le véloce Jann Kirsipuu, le Tour doit relier Challans à Saint-Nazaire, en Loire Atlantique, en traversant le fameux Passage du Gois qui relie le continent à l’île de Noirmoutier. Le Passage du Gois est une chaussée submersible et pavée que l’on ne peut emprunter que selon l’horaire des marées. Evidemment, tout a été calculé pour que le peloton puisse passer sans encombre. Il n’empêche que beaucoup de coureurs redoutent ce passage étroit de 4,150 kilomètresde longueur, qui mélange route asphaltée, palplanches et pavés carrés. Et ils ont raison car, en plus de la difficulté de la route, s’ajoute le vent du large qui chasse de l’eau et qui rend très glissant le passage… Le peloton s’engouffre à pleine vitesse dans le Gois, l’étroitesse de la route et les spectateurs qui ne veulent rien manquer transforment l’entrée en goulet et l’inévitable chute se produit en début de peloton. Seuls 17 coureurs passent avant la chute, parmi eux Lance Armstrong. Derrière, beaucoup ont évité la chute mais sont retardés par elle. Finalement, un premier peloton d’une soixantaine de coureurs parvient à repartir et à reprendre le groupe de 17 devant. Parmi ce premier peloton on trouve Moreau, Olano, Escartin, Jullich, Virenque, Tonkov et Guerini. Parmi les grandes victimes du Gois il y a Tyler Hamilton, Christophe Rinero, Ivan Gotti, Mickaël Boogerd et, surtout, Alex Zülle. Devant, les équipes Once (pour Olano), US Postal (pour Armstrong) et Cofidis (pour Jullich) impriment un tempo élevé. L’occasion est trop belle d’éliminer déjà l’un des plus gros favoris. L’équipe de Zülle, Banesto, prend la poursuite en main mais elle n’est relayée ni par la Rabobanl de Boogerd ni par le Team Polti de Gotti. Le malheur de Zülle voulut aussi que ce fameux Gois fut situé avant la mi-course. Dès lors, la seconde partie de l’étape s’avéra un calvaire pour le Suisse qui déboursa, au final, 6’03’’… Tom Steels remporta l’étape, Jann Kirsipuu, grâce aux bonifications, prît le maillot jaune et le pauvre Zülle se retrouvait au fin fond du classement à 6’10’’. On était que le troisième jour du Tour de France, et il était déjà perdu pour celui qui avait investi beaucoup d’espoirs sur cette édition.

 

Alex Zülle, on le sait, était un coureur orgueilleux aussi continua-t-il à se battre. Il fut le seul à résister à Armstrong tant sur contre-la-montre qu’en montagne, il lui reprit même un peu de temps à Piau-Engaly, pour finalement terminer deuxième à Paris. Cette année là, Zülle pointait, sur les Champs-Elysées, à 7’37’’ d’Armstrong. Si on retire le 6’03’’perdues dans le Passage du Gois, l’écart réel aurait été de 1’34’’… Nul doute que les contres-la-montre eussent été plus motivants alors pour un Zülle qui, ne l’oublions pas, était double champion du monde de l’exercice. Aurait-il pu gagner le Tour 99 ? Impossible de le dire avec certitude aujourd’hui, toujours est-il qu’Armstrong aurait eu bien plus difficile de l’emporter si Le Gois n’avait sonné le glas des espoirs de Zülle…

 

Tour de France 1999

Classement final

1. Lance Armstrong (US Postal)

2. Alex Zülle (Banesto) à 7’37’’

3. Fernando Escartin (Kelme) à 10’26’’

Maillot vert : Erik Zabel (Deutsche Telekom)

Maillot à pois : Richard Virenque (Team Polti)

Meilleur jeune : Benoît Salmon (Casino)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires