Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:18

Série de l’été : Le prologue à Liège, 3 juillet 2004

 

tdf03.jpgDébut juillet 2004, le Tour de France prenait son envol à quelques bornes de chez moi, j’ai donc décidé d’aller sur place humer l’ambiance de cette épreuve mythique. A l’époque, j’avais consigné cette journée par écrit mais aujourd’hui, cinq années plus tard, je m’en souviens encore comme si c’était hier… C'est vers 10h00, soit six heures avant le départ du premier coureur, que ma compagne et moi sommes arrivé à Liège. Petite balade au cœur de la Cité Ardente, découverte du village sportif et des nombreuses boutiques de la Société du Tour de France. Nous avons aussi un peu discuté avec une boulangère qui se plaignait du peu de retour pour les commerçants du centre avec le passage du Tour de France ; certains magasins étaient même totalement inaccessibles pour cause de routes barrées… Le temps de se dégoter un sandwich et vers 11h30 on se cherche une place avec un bon point de vue. Le premier part à 16h00 mais on a la chance de voir passer les coureurs qui viennent repérer le parcours. Il y a un rond-point particulièrement délicat à négocier et chacun veut le connaître pour éviter toute surprise. Voici passer Dekker, le champion des Pays-Bas, puis Zabel et Ullrich... Un Espagnol qui pédale tout en relevant ces messages sur son téléphone portable et Armstrong déjà concentré alors que son départ est prévu à 19h08. Il fait plusieurs fois le tour du circuit de 6 kilomètres. Il veut en connaître tous les recoins. Virenque est applaudi par le public, Danilo Hondo est acclamé par nos voisins, des Allemands bon teint.

Doucement, le public arrive, il est 12h30 et dans moins d'une heure la caravane publicitaire va passer. Il faut être bien mis pour collecter tous ces gadgets qui vont être lancé au public ! Encore un passage d'Ullrich qui force un peu cette fois... Et voila Armstrong, sympa - j'en suis d'ailleurs étonné - qui roule plus décontracté et qui répond même à un cycliste amateur qui a pris sa roue. Cipollini passe aussi un peu avant le batave Mickael Boogerd, qui au fil du temps qui passe ressemble de plus en plus à son glorieux aîné Joop Zoetemelk, vainqueur de la Grande Boucle en 1980. Il est à peine plus de 13h00 quand débute le cortège coloré et bruyant de la caravane. Premiers jets de souvenirs... Bonbons Haribo, porte-clés PMU ou Crédit Lyonnais, foulards 3 Suisses ou encore tranches de brioches La Boulangère. Pas de chance, j'ai manqué le Journal de Mickey mais j'attrape au vol deux gadgets d'Eurodisney, je les tends à ma compagne qui les offre aux deux gamines des Allemands à côté de nous... Leur sourire éclairent encore un peu plus cette belle journée "Merzi" disent en cœur les parents dans un bel effort pour nous saluer en français... C'est génial cette ambiance de fête ! 200.000 personnes, Belges, Allemands, Hollandais, Français, Anglais, Américains,... tous ensembles à faire la fête en attendant les coureurs. C'est beau ! "Allez Virenque…" crie un groupe de supporters flamands de l'équipe Domo; "Allez Mickael Boogerd" renchérissent des Hollandais derrière nous avant de saluer les Flamands qui leur renvoient leur geste amical. Voila, il est 15h00 et la caravane est entièrement passée devant nous. Il faut encore attendre une heure avant de voir partir Pierre Bourquenoud, le concurrent inaugural. Quelle est longue cette heure ! Enfin, le voici rapidement suivi par Secchiari, puis Casagranda, Dekker. Il faut y aller maintenant car on peut encore voir la course des favoris à la télévision et puis, depuis plus de six heures on est debout, nageant en pleine excitation, la fatigue se fait sentir. Allez, encore un ou deux coureurs et on y va... C'est finalement le spécialiste suisse du chrono court, Fabian Cancellara (Fassa Bortolo), qui remportera ce premier rendez-vous du Tour 2004.

C'était franchement une belle journée, merci à tous ceux qui ont œuvré pour amener le Tour de France à Liège et une pensée toujours émue pour celui qui fut la cheville ouvrière de cette action, Arsène Van Haeren, le Président du Vélo Club Pesant qui, depuis 1989, entretient de bonnes relations avec la Société du Tour de France et qui aura passé une grande partie de sa vie à œuvrer pour ce départ au cœur de la Cité Ardente... Il est malheureusement décédé en avril 2004, trois mois avant le jour J !

 

Tour de France 2004

Classement final

1. Lance Armstrong (US Postal)

2. Andreas Kloden (T-Mobile) à 6’19’’

3. Ivan Basso (CSC) à 6’40’’

Maillot vert : Robbie McEwen (Lotto-Domo)

Maillot à pois : Richard Virenque (Quick Step)

Meilleur jeune : Vladimir Karpets (Illes Baleares-Banesto)

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires