Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:23

Google et la presse francophone belge ont trouvé un accord dans le conflit qui  les opposaient à propos des droits d'auteurs.

googlenewsLa presse francophone belge n'est pas au mieux, ce n'est pas un scoop ! Entre amaigrissement des rédactions, regroupement (ou disparition) de titres, érosion du lectorat et concurrence du net, la situation est plus grise que rose. Même les deux pans traditionnellement stables de la presse - les abonnements et la publicité - sont en franche diminution. Depuis quelques années, les groupes de presse francophones ont mandaté la société Copiepresse afin de veilleur au respect des droits d'auteurs et d'éditeurs et récupérer par ce biais certaines sommes d'argent afin de renflouer les caisses. A l'image de ce qui se passe dans d'autres pays, Copiepresse est donc entré en conflit avec le moteur de recherches américain Google car des articles ou des extraits d'articles de quotidiens étaient publiés sur Google Actualité au mépris des droits d'auteurs. En 2006, Copiepresse s'est donc tourné vers la justice pour tenter d'obtenir le versement de droits d'auteurs par articles publiés sur Google Actualité. La justice belge donna raison à Copiepresse et Google fut contraint de retirer immédiatement tous les articles de journaux représentés par Google, le jugement rendu était même assorti d'une astreinte d'un millions euros par jour de retard. En guise de "représailles", Google avait alors également retiré les sites des quotidiens concernés de son moteur de recherche. En 2007, une tentative de conciliation était menée mais la somme d'indemnités proposée par Google était jugée trop faible par le représentants des groupes de presse francophones Belge. La justice confirma donc son jugement mais réduisit l'astreinte à 25.000 euros par jour de retard. Quelques mois plus tard, Google fit cependant appel du jugement avant que Copiepresse n'attaque à nouveau devant la justice... La hache de guerre était déterrée !

Au printemps 2011, la justice confirmait à nouveau la condamnation de Google. Après réflexion, les responsables de la société américaine ont décidé de ne pas poursuivre en justice et ont renoncé à aller devant une cour de cassation. Un retour à la table de négociations était certainement préférable; de cette concertation est sorti, le 7 décembre dernier, un accord entre Google et Copiepresse. Il prévoit un forme de partenariat en quatre axes(1) :

1° la promotion des services des éditeurs de presse francophones belge et de Google : Google fera la promotion de ses services dans les médias des éditeurs, tandis que les éditeurs de presse feront appel aux solutions publicitaires de Google, en particulier AdWords, pour attirer de nouveaux lecteurs;

2° l'augmentation des revenus des éditeurs, en travaillant ensemble à la monétisation de leurs contenus via des modèles premium (paywall, abonnements) et des solutions publicitaires telles que les plateformes AdSense et AdExchange ;

3° le renforcement de la participation des lecteurs par l'implémentation sur les sites d’information des outils sociaux de Google+, notamment la fonctionnalité de vidéos Hangouts, et en lançant des chaînes YouTube officielles ;

4° l'amélioration de l’accès au contenu original des éditeurs en favorisant sa distribution sur les plateformes mobiles, en particulier sur les smartphones et les tablettes.

Cet accord de partenariat semble donc mettre fin à une bataille qui dure depuis six ans mais risque fort de créer un précédent dans lequel des groupes de presse d'autres pays pourraient s'engouffrer. En tous cas, les deux parties présentent ce partenariat comme un accord win/win.

----
(1) Source : Un partenariat avec  les éditeurs de presse belges, par Thierry Geerts, DG de Google Belgique, sur le site officiel de Google France

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires