Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 09:24

Martin Luther King, chantre des droits civiques et de l'égalité raciale, dispose désormais de son Mémorial à Washington.

MLK.jpgLe Président Obama a inauguré, ce 16 octobre, le Mémorial Martin Luther King en plein coeur de Washington, dans le parc du National Mall, non loin du Lincoln Memorial devant lequel MLK prononca, en 1963, son célèbre discours qui débutait par "I have a dream...". Sur un large espace (16.000 m²) ouvert se dresse une statue monumentale de neuf mètres de hauteur représentant le pasteur King, les bras croisés sur la poitrine. Ce mémorial est dédié au message  d'amour, de démocratie, de droits et d'égalité délivré par Martin Luther King tout au long de sa (trop) courte vie. Lors de son allocution, Barack Obama a rappelé que c'est grâce au Docteur King que les barrières raciales ont commencé à tomber et que l'intolérance à commencer à s'estomper. Il a également invité les Américains à se souvenir des combats passés pour mener ceux d'aujourd'hui notamment en matières d'économie, de soins de santé et d'éducation. "Le travail du Docteur King n'est pas terminé !" a justement précisé Barack Obama.

Le Martin Luther Kink National Memorial présente une double particularité : c'est le premier monument en hommage à un noir érigé dans le coeur historique de Washington mais c'est aussi le premier de cette taille en l'honneur d'un personnage qui ne fut pas Président des Etats-Unis.

Né en 1929, en Georgie dans le sud des Etats-Unis, King devient pasteur protestant-baptiste en 1953 alors que les Etats-Unis sont secoués par une violence raciale montante. Il exerce son apostolat à Montgomery, en Alabama dans le sud du pays, en plein cœur du racisme au quotidien… Impliqué dans la lutte pour les droits des noirs dès ses études universitaires, il poursuivra son combat sous la livrée du pasteur. Il l'amplifiera même car il estime qu’un pasteur est un berger, un guide qui se doit d’être un phare pour la population. En 1955, lorsque Rosa Parks ose défier les lois ségrégationnistes en s’asseyant à une place blanche dans un bus de Montgomery, MLK prend la tête du boycott des bus, il organise avec le révérend Abernathy et Edgard Nixon, Président de l’Association Nationale pour le Droit des Personnes de Couleur, un système de covoiturage. Le boycott des bus par les noirs dure plus d’un an durant lequel la compagnie des bus perd un argent considérable. Durant ce conflit, MLK est arrêté mais le combat est gagné puisqu’en novembre 1956, la Cour Suprême des Etats-Unis déclare illégale la ségrégation dans les autobus… Rapidement, Le FBI s’intéresse de près au Docteur King, il sera d’ailleurs bientôt mis sur écoute. Cela ne l’empêchera pas de poursuivre son combat à Albany, à Birmingham, lors de la Marche sur Washington, pour la mise en place du Civil Right Act (signé par le Président Johnson en 1964 et qui déclare illégale la ségrégation raciale, religieuse et sexuelle), contre la guerre au Vietnam, à Selma, à Chicago et partout où l’on a besoin de lui… Toute sa vie durant MLK a milité pour l’égalité raciale aux Etats-Unis. Le 4 avril 1968, alors qu’il est à Memphis pour soutenir une grève d’éboueurs, il est assassiné sur le balcon d’un motel par un ségrégationniste blanc… Le 9 avril 1968 sera décrété jour de deuil national par le Président Johnson ; le premier jour de deuil national pour un noir ! Par ailleurs, depuis 1986, le troisième lundi du mois de janvier est devenu le Martin Luther King Day et est férié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires