Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 10:10

Le Museum of London accueille, d'octobre 2014 à avril 2015, une exposition consacrée à un mythe incontournable de la Vieille Angleterre : Sherlock Holmes !

Cette année, Sherlock Holmes aurait eu 160 ans ! Il est toujours amusant ce constater comme certains personnages littéraires prennent corps dans nos vies... un peu comme s'ils existaient ou avaient existé réellement. C'est l'une des magies de la littératures que de créer les illusions de la réalité ou la réalité des illusions ! Sherlock Holmes fait assurément partie de ces héros littéraires dont on peut croire qu'ils ont eu une vraie vie. Certains Holmesiens en sont d'ailleurs intimement persuadés, pour eux la version académique qui veut que Holmes soit un personnage de romans imaginé par Sir Arthur Conan-Doyle, en 1887, est une contrevérité. La seule vérité est que Sherlock Holmes est un détective anglais, né en 1854, dont la vie et les exploits furent narrés par son ami le Dr John Watson, par l'intermédiaire d'un agent littéraire très en vogue à l'époque, Arthur Conan-Doyle, ami personnel de l'écrivain Bram Stoker. Si Sherlock Holmes est à ce point crédible c'est, sans doute, parce que Conan-Doyle jalonna ses aventures de quantités de détails mais aussi de personnages réels comme Einstein, Freud, Marx, la famille royale de Hollande et d'autres.

Quoi qu'il en soit, Sherlock Holmes est une réalité anglaise incontournable ! Peut-on imaginer l'Albion sans thé, sans Big Ben, sans les Reines Victoria et Elisabeth, sans les stations balnéaires huppées du Devon, sans les falaises blanches de Douvre, sans les vertes étendues du Derbyshire, sans l'excentricité, sans les Beatles, sans la livre sterling, sans Agatha Christie, sans l'humour sarcastique... sans Sherlock Holmes ? Assurément, Holmes est une référence anglaise qui fascine toujours autant au niveau international. Il suffit de voir le succès de la série Sherlock pour s'en persuader.

Une plongée dans l'univers d'Holmes mais aussi dans l'Angleterre victorienne

Et pourtant, en dehors du Musée Sherlock Holmes, dans Baker Street, aucune exposition majeure n'a été consacrée au détective depuis... 1951. Shocking ! Le Museum of London va réparer ce grave manquement dès l'automne prochain en lui offrant un événement de longue durée en ses murs. Ainsi, de la mi-octobre 2014 à la fin avril 2015, Sherlock Holmes s'exposera dans ce prestigieux musée consacré à l'histoire de la capitale britannique. L'idée est de mettre en valeur l'impact de Sherlock Holmes sur la littérature et le cinéma du 20è siècle et de rappeler pourquoi et comment il continue, aujourd'hui encore, à exercer une fascination durable sur des millions de personnes à travers le monde. Chaque jour, des lettres adressées à Sherlock Holmes arrivent au 221B Baker Street (ndlr adresse de Holmes dans les romans et nouvelles mais aussi, désormais du Musée Sherlock Holmes).

Pour ce faire, le Museum of London est occupé à réunir une collection de documents écrits et audiovisuel (romans, BD, documentaires, films, séries, jeux,...) qui seront proposés au public. En outre, et c'est une manière de fonctionner typique du MoL, divers endroits de l'époque victorienne fréquenté par Sherlock Holmes seront reconstitués afin de plonger au maximum les visiteurs dans l'ambiance. Ainsi pourra-t-on voir, notamment, des reconstitutions du Strand de la fin du 19è siècle, un café de la même époque, la lande du Dartmoor où sevît le Chien des Baskerville, des parties de l'appartement partagé par Holmes et Watson, le bureau de l'inspecteur Lestrade à Scotland Yard... L'exposition s'attachera à montrer les multiples facettes du héros de Conan-Doyle, personnage à l'intelligence suprême mais aussi égotiste, misanthrope et mysogine, consomateur de cocaïne (diluée à sept pourcent) lorsqu'il s'ennuie et qu'il n'a aucun problème sur lequel faire fonctionner son cerveau (peut-être s'attachera-t-elle aussi à démontrer que la cocaïne, comme beaucoup d'autres drogues, n'était pas illicite à l'époque ?), violoniste émérite qui peut pourtant parfois sortir des sons infâmes de son instrument, chimiste de premier plan, n'hésitant jamais à faire le coup de poing si nécessaire. A travers les différentes facettes du détective, c'est la méthode holmes qui sera mise à l'honneur, une méthode infaillible en trois axes : l'observation, l'induction et la synthèse logique. Ces trois stades qui devraient permettre a n'importe quel humain de trouver la solution de tous les problèmes à condition, évidemment, de disposer d'un sens aiguisé de l'observation qui permet de détecter ce que le commun des mortels ne voit pas, et un esprit analytique, qui permet d'assembler tous les petits détails en une seule logique possible.

Mais l'expo sera également un plongée dans l'Angleterre victorienne car le canon holmesien est une véritable vitrine de cette époque de grandeur pour le Royaume-Uni. Elle se voudra enfin regard sur le Londres de l'époque avec lequel Holmes noue une relation particulière.

La campagne de promotion de cette exposition prestigieuse a commencé fin mars à Londres. Construite sur le même modèle que l'exposition consacrée à Charles Dickens qui avait attiré près de 100.000 visiteurs au MoL, le Commissaire de l'exposition consacrée à Holmes confie vouloir dépasser la barre des 100.000 personnes en un peu plus de six mois...

Exposition Sherlock Holmes
Museum of London
17 octobre 2014 - 25 avril 2015
Tickets d'entrée : 12£ (déjà disponible via le site du MoL)


 

Sherlock Holmes au MoL

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires